Automatisation des annotations 2D/3D

Séjourné Morin Leave a Comment

 

Nous avons récemment eu l’occasion d’aider le fournisseur d’une OEM à rationnaliser un processus souvent oublié qui peut avoir un impact significatif sur la qualité et la productivité: la production de notes de dessin.

Les fournisseurs dépendent du fabricant OEM qui peut modifier les notes applicables en fonction de l’évolution des normes. Que ce soit dans l’espace 3D à l’aide de l’atelier CATIA Functional Tolerancing & Annotations (FTA) ou dans un dessin 2D, des problèmes peuvent survenir de manière récurrente lorsqu’un processus potentiellement automatisable est négligé. En ce qui concerne les méthodologies basées sur les modèles de démarrage et les opérations interactives de copier, coller et éditer, nous pouvons affirmer à coup sûr que beaucoup de main-d’œuvre est impliquée.

Habituellement, les notes techniques comprennent non seulement du texte, mais également des références fréquentes à d’autres documents, tels que des normes de fabrication portant des noms et des désignations spécifiques, des choix multiples tels la couleur, des vues détaillées générales traitant de de techniques particulières à appliquer et des symboles tels que les datums, notes encadrées, boites de tolérance, rugosités, soudures, etc. Le coût de la création, de la modification et donc de la révision est élevé. Les erreurs peuvent coûter cher à la fabrication.

Pour augmenter la qualité et la productivité tout en atténuant les risques, la tâche de contrôle constante et minutieuse peut être considérée comme candidate à l’automatisation. Les décisions sont prises en amont. Le contrôle également. Les dimensions variables basées sur des caractéristiques reconnaissables par un ordinateur peuvent piloter les notes. Même les notes issues de la réutilisation de pièces existantes sont tout aussi automatisables. Car de nos jours, des notes standard approximativement écrites et de petites fautes de frappe peuvent être détectées avec une certitude pratiquement humaine et rectifiées par des algorithmes éprouvés.

L’expérience a été surprenante et donne aujourd’hui des notes plus fiables avec une réduction significative des erreurs et une réduction du temps de conception et du travail en reprise.

Séjourné MorinAutomatisation des annotations 2D/3D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *