De la bonne communication

admin Solutions

Comment transmettre ses idées.

De plus en plus les projets de construction doivent être vendus et surtout approuvés par des gens qui sont à l’extérieur du projet et qui ont une compréhension technique limitée. Réussir à les impliquer tôt dans le processus est maintenant rendu essentiel à la réussite du projet et seule une communication effective de ses intentions de conception peut y arriver.

communication PLM

Comme le montre le graphique au-dessus, il existe plusieurs types d’intervenants pouvant avoir une influence sur un projet de construction. Réussir à les convaincre le plus tôt possible est essentiel et facilitera beaucoup le cycle d’approbation d’un projet.
Pour bien communiquer, les bons outils devront être utilisés. Bien qu’être un bon orateur soit important, sans aide pour bien visualiser le projet il devient difficile de transmettre et vulgariser des idées techniques ou méthodologiques. Pour les différents types d’intervenants, différents outils adaptés à l’audience pourront être utilisés.

Les intervenants impliqués
Les experts
Bien-entendu les gens les plus informés sont aussi ceux qui ont la plus grande influence sur le rendu final du projet. Ces personnes ont l’avantage de bien connaître le milieu en plus d’être des professionnels dans leurs domaine ce qui leur permet de maîtriser les aspects techniques. Ces personnes sont les techniciens, les ingénieurs ainsi que les gestionnaires de projet qui conçoivent l’ouvrage.
La communication à ce niveau est axée sur la coordination du travail entre les différents professionnels. Un outil de CAO 3D puissant est important pour qu’il n’y ait qu’une source de vérité. Quand tous les intervenants travaillent sur la même maquette numérique les sources d’erreurs sont grandement diminuées. Du technicien, de l’ingénieur au gestionnaire de projet, tous ont la même vision de la situation et la communication entre les différents corps de métier est grandement facilitée.
Les intervenants intéressés
• Les fournisseurs : Les fournisseurs doivent avoir accès à une certaines partie de l’information technique. Avec une maquette numérique couplée à un logiciel de PLM il est possible d’accorder l’accès aux seules données techniques pertinentes du fournisseur. La communication est grandement améliorée par une visualisation en temps réel et bidirectionnelle entre le fournisseur et les experts du projet.
• Le client final : Le client final a besoin des données techniques pour gérer le cycle de vie de son ouvrage. Que ce soit pour la maintenance régulière, les projets de modification future ou encore la fin de vie, l’existence de données 3D facilite grandement la gestion de la vie de l’ouvrage. Avec les plans 2D, il y avait souvent des lacunes avec des documents qui ne sont pas mise-à-jour. Avec la CAO 3D et un peu d’effort, il est facile de garder des données BIM pertinentes qui serviront pour toute la vie de l’ouvrage.

Les intervenants non-impliqués
Pour communiquer avec les intervenants non-impliqués dans les activités quotidiennes, la visualisation 3D devient un outil incontournable pour exprimer ses idées. Si une image vaut mille mots, imaginez la puissance d’une maquette 3D interective. À partir des données 3D provenant du logiciel de CAO, il est possible de créer rapidement des expériences engageantes tels que des pages web, de la réalité virtuelle, des présentations vidéo ou encore des séances d’information avec une navigation en temps réel. Fini le temps où l’on devait convertir les barrettes de plan 2D en visualisation 3D. Avec les fichiers provenant de la CAO, il est maintenant facile de transformer la maquette numérique en présentation semi réaliste. Et comme tout est synchronisé, les différentes présentations seront toujours à jours par rapport à l’ingénierie, c’est donc un souci de moins pour l’orateur.

Voici donc les différents intervenants pour lesquels la visualisation est importante.
Les intervenants directs.
• La direction : A un moment, une présentation sur l’avancement des travaux devra être faites à la haute direction. Ces personnes ont généralement peu de connaissances techniques et aussi très peu de temps.
En plus de la visualisation, la direction a un besoin d’information bien particulier. En plus des images ces gens sont très intéressés par l’avancement des travaux, la cédule, les risques ou encore les coûts. Pour réussir à amalgamer toutes ses informations, un logiciel de PLM est essentiel. À travers celui-ci, il est possible d’avoir une vue d’ensemble sur le projet au complet.
• Les investisseurs immobiliers : Que ce soit une banque ou une compagnie d’investissement, le projet devra être expliqué à ces personnes pour leur vendre l’investissement potentiel. Encore une fois les investisseurs ont peu de connaissance technique et de temps.
• Les syndicats : Quand il s’agit de modifications ou des agrandissements d’une usine ou encore la construction d’un nouveau campus. Il est important de bien communiquer les objectifs du projet car les syndicats ont un grand pouvoir de décision et il est important de les garder dans la boucle.
• Les gouvernements locaux : Ils ont souvent la décision finale sur un projet. Si ils veulent une modification, il faut être flexible et rapide pour trouver une solution et aussi montrer les résultats. Avoir les outils de designs et de modélisation efficaces est primordial pour assurer la réussite.
Les intervenants indirects
• Les voisins : La construction d’un nouvel ouvrage aura surement un impact sur la vie du voisinage. En s’organisant, le voisinage peut faire dérailler un projet en attirant l’attention des politiciens locaux. Il est important de communiquer le projet de façon claire et précise pour gagner le soutient de la population.
Les influenceurs
• Les médias : Ils ont la possibilité de rejoindre une audience incroyable avec leurs histoires. Ils peuvent être les plus grands champions d’un projet si la communication avec eux est réussie. S’ils sont convaincus par l’expérience 3D, ils porteront le message avec une grande efficacité.

adminDe la bonne communication